Après avoir terminé mon premier WOD, je peux vraiment voir de quoi il s’agit.

  • Post author:
  • Post category:Blog

Après avoir terminé mon premier WOD, je peux vraiment voir de quoi il s’agit.

Prenez les escaliers autant que possible et les autres suivront probablement votre exemple.Allez un peu plus loin et organisez un groupe de marche en milieu de travail. Rencontrez-vous avant ou après le travail, pendant les pauses ou à l’heure du déjeuner pour le plaisir, la forme physique et la camaraderie.Apportez vos déjeuners dans un parc à proximité ou dans un autre espace extérieur. Après avoir mangé, promenez-vous ensemble.Visitez une librairie, une galerie d’art ou un musée local pendant votre pause déjeuner.

Formation d’équipe

Joignez-vous à une ligue sportive parrainée par l’entreprise ou communautaire et amusez-vous à jouer au basketball, à la balle molle, au hockey ou au soccer avec votre équipe de travail.Trouvez un événement de remise en forme local, comme une marche/course de 5 km, un marchethon ou un triathlon sprint et invitez vos collègues à s’entraîner ensemble pour l’événement à venir.Si votre lieu de travail a une salle de sport ou des cours de fitness sur place, ou si une salle de sport à proximité offre un rabais d’entreprise, participez. C’est un excellent moyen de rencontrer des collègues partageant les mêmes idées.Aidez à organiser et à promouvoir un événement de remise en forme interne : montez des escaliers au profit d’une association caritative ou créez un défi de marche avec un podomètre.Vélo ou marche pour se rendre au travail. Trouvez d’autres employés qui se rendent au travail à pied ou sur roues et faites la navette ensemble, si possible.Prenez des pauses d’étirement de 2 minutes tout au long de la journée ensemble.

Juste pour le fun

Organisez un repas-partage, mais apportez un plat sain à partager et faites attention à la taille de vos portions.Jouez au Frisbee® ou figez le tag pendant votre pause déjeuner.Organisez une randonnée d’une journée d’entreprise le week-end ou faites du bénévolat pour aider à organiser des jeux actifs lors du pique-nique des employés.Faites du bénévolat en tant qu’équipe de travail pour planter des arbres, nettoyer un parc ou promener des chiens au refuge pour animaux.Si se détendre dans un pub après le travail fait partie de la culture de votre lieu de travail, rejoignez-le de temps en temps. Pratiquez la modération, et si vous ne voulez pas boire, commandez une eau pétillante ou un jus d’orange.Invitez des collègues chez vous pour un barbecue et un tournoi de badminton dans votre jardin.Démarrez une ligue de quilles d’employés.Invitez un collègue à se joindre à vous pour une course après le travail, une balade à vélo ou une partie de racquetball.

Réussite sociale

Développer de bonnes relations avec les personnes avec lesquelles vous travaillez est important, non seulement pour votre carrière, mais aussi pour votre santé. Ne laissez pas votre engagement envers une bonne santé vous empêcher d’apprendre à connaître vos collègues. Prenez l’initiative d’être actif au travail et encouragez les autres à vous rejoindre. Lorsque vous incitez vos collègues à faire de l’activité physique une priorité, vous créez encore plus de soutien social dont vous avez besoin pour continuer à bouger.

Ressources additionnelles

American Heart Association Soyez actif en Caroline du Nord

Aperçu du PDF

La plus grande préoccupation pour l’exercice dans le froid est l’hypothermie, ou une trop grande perte de chaleur. Lorsque vous faites de l’exercice dans un environnement froid, vous devez tenir compte d’un facteur principal : quelle quantité de chaleur votre corps perd-il pendant l’exercice ?

La perte de chaleur est contrôlée de deux manières :

Isolation composée de graisse corporelle et de vêtementsFacteurs environnementaux, y compris la température, le vent et si vous faites de l’exercice dans l’air ou dans l’eau. Chacun de ces facteurs joue un rôle dans la capacité du corps à maintenir une température confortable pendant l’exercice.

Isolation

 Bien que de nombreuses personnes aspirent à avoir une silhouette svelte, les personnes ayant un peu plus de graisse corporelle sont mieux isolées et perdront moins de chaleur. Les vêtements ajoutent à la barrière d’isolation et sont clairement l’élément le plus important de la performance et du confort lors de l’exercice dans le froid. Généralement, la perte de chaleur de la tête seule est d’environ 50 % au point de congélation, et en portant simplement un casque ou un chapeau, une personne peut rester dehors indéfiniment.

Les vêtements sont généralement de bons isolants car ils ont la capacité d’emprisonner l’air, un mauvais conducteur de chaleur. Si l’air emprisonné par les vêtements ne peut évacuer la chaleur du corps, la température sera maintenue. Contrairement à l’air, cependant, l’eau est un conducteur de chaleur rapide et les gens vont transpirer et risquer une perte de chaleur importante même dans les températures les plus froides. Dans cet esprit, vous devez choisir des vêtements qui peuvent emprisonner l’air mais laisser passer la transpiration, loin du corps.

En portant des vêtements en couches, vous avez la possibilité de modifier la quantité d’isolation nécessaire. Bien que de nombreux nouveaux produits puissent fournir une telle barrière en couches, il est important d’éviter les sueurs de coton épais ou les matériaux tissés serrés qui absorberont et retiendront l’eau. Étant donné que ces matériaux ne peuvent pas fournir une couche d’air sec près de la peau, ils peuvent augmenter la quantité de chaleur que votre corps perd pendant l’exercice.

Garder les mains et les pieds au chaud est une préoccupation courante lors de l’exercice dans le froid. Des températures plus basses font que le sang est détourné des mains et des pieds vers le centre du corps pour garder les organes internes au chaud et protégés. Un réchauffement superficiel des mains rétablira le flux sanguin pour éviter d’endommager les tissus. Le flux sanguin ne reviendra pas aux pieds à moins que la température du torse ne soit normale ou légèrement supérieure [0,5 à 1,0 degré Fahrenheit (F) au-dessus de la normale]. Ainsi, pour garder vos pieds au chaud, vous devez également garder le reste de votre corps au chaud en tout temps.

Vérifiez avec le météorologue

Vérifiez toujours la température de l’air et le facteur de refroidissement éolien avant de faire de l’exercice par temps froid. Les données du National Safety Council suggèrent peu de danger pour les personnes dont la peau est correctement vêtue et exposées à 20 ° F, même avec un vent de 30 mph. Un danger existe pour les personnes dont la peau est exposée lorsque le facteur de refroidissement éolien (un effet combiné de la température et du vent) tombe en dessous de -20 °F.

Cela peut être réalisé par n’importe quelle combinaison de températures inférieures à 20 ° F avec un vent de 40 mph et de températures inférieures à -20 ° F sans vent. Si vous faites de l’exercice près de la zone dangereuse pour l’exposition de la peau, il est également conseillé de réchauffer l’air inhalé en portant un foulard ou un masque sur le nez et la bouche.

Règles pour faire de l’exercice dans le froid

Vérifiez la température et les conditions de vent avant de sortir et ne faites pas d’exercice si les conditions sont dangereuses.Gardez la tête, les mains et les pieds au chaud.Habillez-vous en couches qui peuvent fournir une couche d’air sec emprisonnée près de la peau (évitez les sueurs en coton et autres matériaux similaires).Réchauffez l’air que vous respirez si les températures sont inférieures à votre niveau de confort (généralement autour de 0 ° F).

Ressources additionnelles

Le monde du coureur de la clinique Mayo

Aperçu du PDF

Je l’admets – je suis cette personne dans le gymnase que les gens regardent parfois (y compris certains de mes collègues) et se demandent ce que je fais. J’aime être physiquement actif et j’aime me mettre au défi de nouvelles façons, ce qui inclut l’ajout constant de nouveaux exercices à ma routine et me force à travailler un peu plus fort à chaque séance d’entraînement. C’est pour cette raison que j’ai toujours été intrigué par Crossfit et je me suis demandé ce qu’il en était. De ceux qui ne jurent que par cette approche de la formation à ceux qui jurent après avoir suivi ce type de formation, j’ai entrepris de découvrir de première main ce qu’est le buzz.

Qu’est-ce que c’est?

Crossfit est un programme de force et de conditionnement qui se concentre sur tout, de la coordination à la puissance, en passant par un assortiment de défis physiques aléatoires. Des box jumps aux kettlebell swings en passant par les push-ups et les fentes, Crossfit s’efforce de proposer une approche intégrale et intégrée de la forme physique par le biais d’exercices basés sur les schémas de mouvement de la vie quotidienne.

Mon expérience

Grâce à sa croissance continue et à sa popularité croissante, le Crossfit a fait sensation dans le monde du fitness. Des Crossfitters purs et durs aux individus ayant des idées préconçues sur ce qui se passe à l’intérieur de “la boîte” (terme utilisé pour décrire un centre d’entraînement Crossfit), les avis ne manquent pas sur ce style d’entraînement, certains favorables et d’autres, enfin, pas tellement . Je voulais faire l’expérience de première main de ce qu’était vraiment un entraînement du jour (WOD), alors je me suis dirigé vers East Village Crossfit (EVCF) au centre-ville de San Diego pour mettre ma condition physique à l’épreuve.

Le WOD auquel j’ai assisté était https://evaluationduproduit.top/ dirigé par Jessica, qui est impliquée dans le Crossfit depuis 7 ans. Avant de passer à l’entraînement lui-même, nous avons commencé par un échauffement qui consistait à faire deux tours autour du bloc suivi d’une série d’exercices d’échauffement dynamiques qui nous faisaient nous déplacer sur le sol à l’intérieur de “la boîte”, ce qui, à ce stade emplacement, est un grand entrepôt avec des tonnes d’espace au sol ouvert et une variété d’outils d’entraînement (des haltères aux kettlebells) tapissant les murs. Bien qu’il ne semble pas avoir les fioritures de votre club de santé moyen, il a tout ce dont vous avez besoin pour un entraînement stimulant pour tout le corps. Après l’échauffement, nous nous sommes préparés à la transition vers le WOD, qui consistait ce jour-là en :

5 Rounds for Time : 200 m row 10 kettlebell clean et presses (5 de chaque côté) 15 push-ups

Bien que vous pensiez peut-être qu’effectuer trois exercices ne semble pas si difficile, je ne suis pas d’accord ! Au cours des cinq séries qui ont constitué cet entraînement intense, j’ai beaucoup transpiré et je me suis senti assez autonome dans le processus. Faire partie d’un groupe de 11 personnes travaillant dur pour réaliser leur meilleur temps (puisque ce WOD particulier a été fait pour le temps) m’a motivé à continuer à me dépasser tout au long des 14 minutes qu’il a fallu pour terminer cette mission. Jessica a également aidé à garder l’ensemble du groupe sur la bonne voie en fournissant des commentaires sur notre formulaire, en s’assurant non seulement que nous effectuions chaque exercice correctement, mais que nous ne trompions aucun des représentants au cours du processus.

L’un de mes aspects préférés de la classe était le sens de la “communauté” que j’ai ressenti même si c’était ma première expérience Crossfit. Chaque participant n’a pas tardé à se présenter et a offert son soutien et ses encouragements tout au long de l’entraînement, démontrant que “nous sommes dans le même bateau” dont Crossfit est fier.

Ce que je portais

Pour le cours, j’ai enfilé un short de sport et un t-shirt Dri-Fit, ce qui était parfait pour évacuer l’humidité et me garder à l’aise et au sec pendant que je transpirais sérieusement. Pour cet entraînement, tout vêtement de fitness que vous vous sentez à l’aise de porter (shorts, pantalons, débardeurs, etc.), qui permettra un maximum de mouvement et un refroidissement optimal, fonctionnera parfaitement.

Ce qui a fonctionné

Cet entraînement particulier mettait fortement l’accent sur les mouvements de poussée et de traction (deux des cinq principaux schémas de mouvement), qui travaillaient les triceps, la poitrine et les épaules (muscles “poussants”), ainsi que les biceps et le dos (muscles “tirant”). Bien que le haut du corps ait été mis à rude épreuve pendant cet entraînement, les muscles du bas du corps et du tronc ont également été fortement sollicités pendant toute la durée de l’entraînement.

Pour qui est-ce le meilleur ?

Le WOD est conçu pour les Crossfitters réguliers qui ont une base solide de fitness. Si vous êtes physiquement actif, mais que vous n’êtes pas familier avec ce type d’entraînement, ce Crossfit particulier (comme de nombreux autres sites Crossfit) propose un cours Foundations, qui sert de prérequis avant de passer au WOD. (Remarque : si vous êtes nouveau dans la région, mais familier avec le Crossfit, vous pouvez choisir de “tester” le cours de base requis en démontrant une forme appropriée et une compréhension générale des mouvements clés.) À cet endroit particulier, le 4- Le cours de base d’une heure a lieu le samedi et enseigne aux participants les mouvements de base (par exemple, les squats, les fentes) sans utiliser de poids ou d’équipement pour affiner la mécanique appropriée avant d’ajouter des outils de formation comme des haltères, des sacs de sable et des kettlebells. Ce Crossfit particulier propose également des séances d’entraînement personnelles, ce qui est une autre option à considérer si vous souhaitez une approche plus individualisée de votre expérience d’entraînement. Bien sûr, il est important de se renseigner sur les titres de compétences du formateur, ainsi que sur la formation et l’éducation supplémentaires dont il dispose pour assurer la sécurité et l’efficacité de vos sessions de formation.

À quoi faire attention

Avec un entraînement comme celui-ci, l’une des choses dont vous devrez peut-être faire attention est votre propre ego. Étant donné que le WOD auquel j’ai assisté était pour le meilleur temps, il peut être très facile (et tentant) de vouloir rivaliser avec vous-même et les autres. Bien sûr, ce n’est pas nécessairement toujours une mauvaise chose – une compétition amicale et une motivation supplémentaire pour vous pousser à aller plus loin et à travailler plus dur peuvent constituer une excellente motivation pour l’entraînement. Cependant, cela peut aussi facilement aller trop loin et vos efforts pour obtenir un temps plus rapide pourraient vous amener à sacrifier votre forme et, éventuellement, votre sécurité. La bonne nouvelle est qu’en raison de l’approche “ensemble” du Crossfit, les participants s’encouragent les uns les autres, quelle que soit la vitesse ou la lenteur avec laquelle les individus traversent le WOD. En conséquence, le facteur d’intimidation lié à la façon dont vous vous « comparez » au reste du groupe n’est pas aussi élevé que vous pourriez le penser. De plus, les instructeurs essaient de surveiller en permanence les participants tout au long de l’entraînement et de fournir des instructions sur la façon d’effectuer correctement chaque exercice. Comme mentionné précédemment, cependant, n’ayez pas peur de poser des questions concernant les certifications, la formation et l’éducation des instructeurs. Il est important de rechercher des personnes possédant une certification de formation personnelle accréditée par le NCCA, ainsi que le diplôme Crossfit niveau 1 obligatoire et d’autres formations continues pertinentes, pour vous assurer de tirer le meilleur parti de votre expérience Crossfit.

Dernier mot

Après avoir terminé mon premier WOD, je peux vraiment voir de quoi il s’agit. Crossfit offre une approche intense et stimulante de la forme physique qui plaît à de nombreuses personnes axées sur la forme physique (moi y compris). Cependant, bien que ce type d’entraînement puisse certainement offrir de grands avantages, s’il est mal exécuté, il peut également entraîner des blessures, surtout si vous ne possédez pas la base de condition physique nécessaire pour entreprendre des entraînements aussi exigeants. Comme pour tout type d’exercice, il est important d’être conscient de votre niveau actuel de forme physique et d’augmenter progressivement votre intensité pour vous assurer de tirer le meilleur parti de votre expérience d’exercice et de développer une base solide sur laquelle construire dans le processus. Une fois que vous avez établi cette base solide de remise en forme, les possibilités de mener et de maintenir un mode de vie actif sont infinies !

C’est une drôle de chose que nous, les humains, faisons souvent : manger quand nous n’avons plus faim. J’ai côtoyé des enfants qui disent qu’ils sont « pleins » et veulent arrêter de manger au dîner, puis demandent de la glace ou du chocolat quelques minutes plus tard.

Et nous avons tous mangé dans un restaurant où le serveur demande si nous avons “gardé de la place pour le dessert?” Nous ne le faisons jamais, mais nous en mangeons souvent de toute façon. Nous n’avons pas d’« estomac à dessert » dédié. Nous avons rarement légitimement faim à la fin du repas principal au restaurant.

Nous avons deux systèmes pour contrôler notre comportement : le système réfléchi et conscient et le système procédural et habituel. Un seul des deux peut être responsable à la fois. Si nous sommes distraits, ennuyés ou tristes, nous sommes souvent contrôlés par le système d’habitude pour utiliser des moyens éprouvés de sortir de ces états. Les habitudes ne sont ni bonnes ni mauvaises – elles sont simplement un moyen de rationaliser les comportements courants pour faciliter le choix d’économiser l’énergie mentale. Le problème est que bon nombre des habitudes que nous développons autour de l’alimentation sont malsaines et imprudentes.

Vos premières années

Manger est un comportement appris. Peut-être que vos parents vous ont donné de la nourriture pour calmer la détresse lorsque vous étiez enfant, ce qui vous a appris que le malheur est une raison de manger. Ces actions et schémas, explique Bee Wilson, auteur de First Bite : Comment nous apprenons à manger, « nous apprennent à faire taire notre tristesse avec du sucre », et commencent très tôt dans la vie.